Le regard à l’horizon…

Regarder l’horizon procure l’apaisement

Juillet 2021… Tôt le matin, après 1 h d’ascension, nous nous asseyons en silence sur le chaos rocheux de la crête. Chacun sa place, tous ensemble. Face au Vercors, alors que le soleil est à peine levé, le chant des cigales commence à dominer celui des oiseaux. Certains ferment les yeux. Je les garde grands ouverts. Mon regard posé loin à l’horizon produit un apaisement immédiat, une invitation à la méditation. Mon attention sur le panorama est totale, sans être tendue ni crispée. Pourquoi regarder l’horizon nous invite-t-il à autant de respect, de gratitude et de joie ?

Les Dentelles de Montmirail

Porter loin son regard… dans nos vies parfois étriquées, ce simple geste est un défi lorsque nos yeux butent en permanence sur un immeuble, un bâtiment, la voiture devant nous, l’ordinateur. Et pourtant. Des études récentes ont montré le lien entre système visuel et stress, moins connu que celui entre stress et respiration. Que disent ces études ?

Les yeux sont un prolongement naturel de notre cerveau, d’où ils proviennent d’ailleurs, et appartiennent à notre système nerveux central. Ils sont tournés vers le monde extérieur, transmettent de précieuses informations au cerveau pour que le corps entier s’adapte aux situations (vigilance, veille, sommeil, etc.). L’effet du stress sur les yeux est peu perceptible mais réel : dilatation des pupilles, légère convergence des yeux vers le nez, et partant, réduction du champ visuel. Avec le rétrécissement du champ de vision, c’est notre perception globale du monde qui s’altère, nous plongeant dans le « flou ».

La vision lointaine et panoramique, à l’inverse, procure une profondeur de champ, sans obliger les yeux à se fixer sur un même point. La vision élargie apaise et calme un état de stress naissant. Quand on est stressé, changer de point de vue, élargir sa vision, ouvrir les yeux et regarder l’horizon permet de se désengager de son environnement oppressant voire angoissant.

N’est-ce pas à cette attitude d’ouverture et au changement de regard sur le monde que nous invite le yoga ? Nous pouvons aussi le faire concrètement avec ces beaux organes de perception que sont nos yeux !